L'annonce au Choubon

Publié le par Maman de A à Z

annonce-papa.jpgPetit retour en arrière, on est le samedi 3 octobre 2009.

Ca fait quelques mois qu'on a décidé d'arrêter tout moyen contraceptif, en se disant qu'on aimerait bien un bébé mais qu'on n'est pas hyper pressés non plus, et donc qu'on va laisser Dame Nature faire son job.

Si elle veut, j'aurai vite fait un petit polichinelle dans le tiroir, et si elle ne veut pas, ben ça ne nous dérange pas d'attendre un peu.

 


Comme tous les mois, je vérifie rapidement sur mon agenda les dates de mes prochaines règles, histoire de ne pas me retrouver sans l'indispensable dans ces moments là. Je recalcule, et là, je me rends compte que je me suis trompée d'une semaine selon mes prévisions, et qu'elles auraient déjà du débarquer.

Etrange, mais pas si improbable, depuis l'arrêt de la pilule, je ne suis pas totalement réglée comme une horloge. Mais bon, une semaine entière, 7 jours, ça commence à faire beaucoup. J'hésite, qu'est-ce que je fais. Test ? Pas test ? On attend encore un peu ?

Sachant qu'on est samedi, je me dis qu'à tous les coups, c'est le lendemain que je voudrai ABSOLUMENT savoir, et là, impossible d'acheter ce qu'il faut.

 

J'avais déjà réfléchi à comment le dire à Choubon. Acheter des petits chaussons ? Un body I love Papa ? Mouais bof, c'est pas trop nous ça. J'avais mis ça de côté, me disant que j'aurais surement le temps avant de m'en préoccuper –Vous connaissez la stratégie de l'autruche ??? C'est totalement moi-

Bref, on se balade ensemble, et en rentrant vers la maison, je lui dis juste qu'il peut rentrer sans moi, je dois juste acheter "quelque chose" à la pharmacie. Bon, ok, pas top discret, mais j'achète souvent des trucs à la pharmacie. Sauf que d'habitude, je développe un peu plus. Une minute passe, je sens que ça cogite dans sa tête, et il me demande : "Tu veux acheter quoi à la pharmacie ?" "Ben, un test de grossesse" "Ah"

Quoi Ah, Ah positif ? Ah déçu ? Ah sur le cul ?

Je lui demande s'il est déçu, s'il aurait voulu que je lui en parle juste quand j'étais sure ? En même temps, on le fait à 2 ce gamin, je vois pas pourquoi je serai la seule à stresser, à vivre ces instants de pré-connaissance.

Réponse, oui, il aurait aimé que je lui dise qu'une fois que je savais. Bon, raté, c'est trop tard !

 

Ce qu'il m'a le plus marqué, c'est ces instants, avant de faire le test, où je me disais : bon, de toute façon, le sort est joué. Je suis peut-être enceinte, mais peut-être pas, en tous cas, mon corps le sais, mais pas ma tête. Et finalement, ça change tout. Je vis peut-être les derniers instants de toute ma vie sans enfant. Sans être mère, même si je ne vais pas accoucher dans la seconde, les choses auront changé dans ma tête. SAVOIR.

 

J'ai donc passé une nuit quasi sans dormir, en me mettant sur le ventre et à me dire, mais si je sens comme une boule, là, si j'appuie à fond sur mon ventre. Je suis sure que je suis enceinte. Puis, ah non, je peux pas l'être, j'ai aucun signe, c'est impossible. Bref, je vous laisse imaginer.

6h, impossible de dormir. Envie de faire pipi, tiens, c'est le moment de faire le test.

Mais j'y vais pas. Pendant 1h, je me retiens, je tourne et tourne ces sensations dans ma tête : dans quelques minutes, je vais savoir. C'est moi qui décide QUAND je vais savoir, ces instants qui vont –peut-être- changer toute ma vie. Comment je vais réagir ? Et si je ne ressentais rien ? Et comment je vais le dire à Choubon ? Et si finalement il changeait d'avis et qu'il n'était pas heureux ?

 

Finalement ce n'est pas ma tête qui a décidé, mais mon corps, plus possible d'attendre, ma vessie a fortement riposté, et j'ai du la soulager. En faisant le test. Et, là, quelques secondes à retenir mon souffle, et voir les petites barres bleues arriver.

 

Sensation indescriptible, rien n'avait changé, mais plus rien ne serait comme avant. Heureuse ? Je ne sais pas, j'ai eu l'impression de ne rien ressentir sur le moment. On a beau savoir ce qu'on fait, ça reste totalement irréel. D'ailleurs, jusqu'au moment d'accoucher, je n'y croyais pas vraiment qu'il y avait un bébé dans mon ventre, même quand elle me donnait des coups de folie dans les cotes.

 

Debout la 1ère, j'ai préparé le petit dej', et j'ai mis le test sur l'assiette de Choubon.

10 minutes plus tard, il se lève. Prend son temps avant de me rejoindre, met l'eau à chauffer, bref, comme s'il avait oublié que je devais faire le test.

Puis il me demande : Alors ?

Et là je lui tends le test, je lui dis qu'on va avoir un bébé et je fonds en larme dans ses bras.  Et j'avoue, je me souviens plus bien de la suite, trop sous le choc.

 

Finalement, si, j'ai ressenti quelque chose. J'attendais énormément de cette nouvelle, et il s'est avéré que c'est l'annonce qui a déclenché les émotions chez moi, comme si de le dire le rendait réel.

Et finalement, il m'a dit qu'il était content que je lui ai dit avant de faire le test, qu'il avait pu y réfléchir et tout imaginer, avant de SAVOIR.

 

Merci à Eurêka et Lucky Sophie pour leur proposition bien sympa de raconter l'annonce de la grossesse au papa !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Bonnemine 27/01/2011 14:17


c'est trés émouvant....j'en ai rêvé d'un moment aussi simple qu'un "Alors?". Pour nous ce fût 4 ans de dur labeur alors l'annonce magique c'était pas pour nous. Toujours est-il que les sensations
et ressentis sont ENORMES aprés autant d'attente, ma foi, c'est un mal pour un bien dirons-nous....


Maman de A à Z 27/01/2011 14:41



c'est sur que quand on attend ce moment depuis des mois voire des années, l'annonce ne prend pas la même mesure !


mais tant qu'il y a bien une annonce au final, c'est top !



Sophie www.lemondedenoe.com 26/01/2011 15:10


Trop mignon ;) a me rappelle des souvenirs...ahhhhhh...


Lucky Sophie 25/01/2011 16:37


Chouette récit ! C'est vrai qu'au début ça peut tellement sembler irréel...
Tiens je vois qu'on a les mêmes goûts, très bon choix de design de blog déjà testé et approuvé !


Maman de A à Z 25/01/2011 16:44



Merci !


pour le design j'ai fait chic et sobre, je trouve qu'on a très bon goût !!



sandrine 25/01/2011 15:21


rhoooo trop bien, j'en ai des frissons en te lisant.... nostalgie
Pour moi c'était le 26 septembre que je l'ai appris et contrairement à toi j'étais a fond dans les test d'ovu, prise de temp etc et pourtant ça a pris le 1er mois loool mais trop trop pressé en
fait
J'ai fait un 1er test bandelette mais il était très pale donc rien dit à mon homme... dur de garder ça pour sois, j'ai refait un test bandelette le lendemain matin, plus foncé cette fois et là
j'avais déjà préparé une tite carte ou j'ai collé le test et posé sur la table puis je suis remonté me couché et mon homme quand il s'est levé pour aller faire pipi à vu la carte !! et ensuite on a
fait les pharma pour acheter 2 autre test car on n'y croyait pas looool et le soir meme on l'annoncé a ma mère !


Maman de A à Z 25/01/2011 16:45



ohlala, je sais pas comment tu as fait sans le dire ! je me serai faite capter tout de suite, c'est sur !



Mel 25/01/2011 15:06


J'adore cet article. J'ai l'impression de vivre le truc avec toi... C'est sûr que cela doit paraître irréel...


Maman de A à Z 25/01/2011 16:46



Pour le savoir y'a plus qu'à tester de ton côté


Quoi, je suis lourde ? ooooooohhh